Decofacade.com. -  Siret: 514 596 840 00017 - Conditions d'utilisation |
Decofacade.com Devis gratuit facadier Nuancier disponible Galerie photographique Simuler votre facade Tarif des simulations Contactez-nous Réglementation Faq Glossaire technique
Accès direct
Faq : questions réponses
Questions / Réponses
Questions les plus fréquemment posées dans le domaine de la peinture, crépi, enduit, décoration de façade sur le Web :

La façade étant un domaine particulièrement technique, il est préférable de contacter un professionnel pour des informations claires, voire une préconisation sur place, afin de choisir le produit le plus adapté...

1) Peut-on peindre un crépi avec de la pliolite ?

2) Peut-on appliquer les produits façades aux pistolet ?

3) La peinture façade acrylique peut-elle aller en intérieur ?

4) Peut-on appliquer une peinture façade directement sur des parpaings en extérieur ?

5) La pliolite® est-elle compatible avec tous les revêtements façades ?

6) Pour traiter une façade, peut-on remplacer le traitement antimousse par de l'eau de javel ?

7) Peut-on utiliser une peinture intérieure / extérieure acrylique sur une façade ?

8) Peut-on appliquer une peinture façade sur le dessus de murets ou les rebords de fenêtre ?

9) Peut-on repeindre un crépi avec de la pliolite® ?

10) Est-il impératif de mettre une sous-couche à la pliolite® sur un crépi ciment teinté dans la masse, avant d'appliquer une couche de finition ?

11) Quelle est la meilleure peinture à mettre sur un crépi élastique en bon état ?

12) Peut-on mettre du crépi sur une ancienne pliolite® ?

13) Peut-on appliquer une peinture façade directement sur des parpaings en extérieur ?

14) Pourquoi une peinture de façade se décolle ?

15) Les catégories et classement des peintures de façade

16) Enduit monocouche

17) Contre les mousses, algues, lichens : nettoyage et protection des façades

18) Contre les insectes : nettoyage et protection des façades

19) Contre les graffitis : nettoyage et protection des façades

20) Restauration des façades en briques

21) Façades fissurées : glossaire et explications

22) Diagnostic : nature, tenue, porosité du revetement

23) Peut-on peindre la façade de sa maison de la couleur que l'on souhaite ?

=======================================================================

1) Peut-on peindre un crépi avec de la pliolite ?

Oui, sur un crépi hydraulique (ciment) dès lors que la structure est faible. Sur relief important, la pliolite® n'enrobe pas suffisamment les pointes car elle ne peut être appliquée en épaisseur. Si l'on essaie de " charger " davantage, on obtient des craquelures dans les creux du crépi et des coulures sur les pointes. Dans ce cas, la protection reste relative sur les pointes et les creux s'encrassent plus rapidement. Sur un crépi organique (crépi peinture), il y a un risque de détrempe, c'est-à-dire que les solvants de la pliolite® peuvent dissoudre partiellement voire totalement le crépi et provoquer un phénomène de ramollissement style chewing-gum. Une peinture de façade appliquée en 2 couches fines dont la première diluée à 5% d'eau sera mieux adaptée.

2) Peut-on appliquer les produits façades aux pistolet ?

NON. Si ce n'est pas mentionné sur l'emballage ; la façade exige des épaisseurs très précises en fonction des produits et la protection ne peut être assurée qu'à la condition du respect de cette épaisseur. De plus une application au pistolet exige une préparation méticuleuse de protection des parties qui ne sont pas à peindre et surtout de l'environnement, qui multiplie par 3 le temps de travail, sans compter les risques des dommages qui ne manqueraient pas de survenir si le vent se lève.

3) La peinture façade acrylique peut-elle aller en intérieur ?

Oui, Toutefois il est a noter que les propriétés nécessaires pour une peinture en intérieur ne sont pas les mêmes que celles de la façade.

4) Peut-on appliquer une peinture façade directement sur des parpaings en extérieur ?

NON. Le parpaing est un matériaux de construction et l'absence d'enduit signifie que le gros œuvre n'est pas terminé. Aucune peinture façade ne peut remplacer les propriétés de l'enduit ciment. De plus, les joints et les parpaings sont des " niches " particulièrement appréciées par les micro organismes qui se développent très facilement provoquant ainsi le décollement des peintures (et crépi) de décoration façade.

5) La pliolite® est-elle compatible avec tous les revêtements façades ?

NON. La pliolite® contient des solvants puissants qui peuvent dissoudre certains revêtements souples, tels que les revêtements d'imper ou d'étanchéité. Les peintures acryliques façades sont compatibles avec toutes les anciennes peintures façades adhérentes.

6) Pour traiter une façade, peut-on remplacer le traitement antimousse par de l'eau de javel ?

NON, l'eau de javel à la propriété de désinfecter et de décolorer et non pas de décontaminer la surface. Les micro organismes, responsables la plupart du temps des décollements de peinture façade, seront brûlés et décolorés mais les racines ne seront pas détruites, bien au contraire elles seront désinfectées et la peinture leur servira de serre chaude et humide pour un meilleur développement. L'antimousse est un biocide qui détruit, jusqu'aux racines, les mousses, champignons, lichens et les algues (cryptogames)

7) Peut-on utiliser une peinture intérieure / extérieure acrylique sur une façade ?

NON. Il s'agit d'un produit de décoration pour murs et boiseries, inadapté pour la façade. La micro-porosité est insuffisante (écaillage assuré), il n'y a aucun élément pouvant supporter le PH du béton, et aucune protection contre le développement de micro-organismes. Seuls les produits spécifiques façades sont adaptés pour une façade.

8) Peut-on appliquer une peinture façade sur le dessus de murets ou les rebords de fenêtre ?

OUI, mais ça ne tiendra pas. Les produits spécifiques façades sont adaptés pour une façade, autrement dit pour un support vertical dont l'angle d'inclinaison ne doit pas dépasser 10°. Il est préférable d'opter pour un produit destiné à l'application horizontale, tels que les produits pour sol.

9) Peut-on repeindre un crépi avec de la pliolite® ?

Oui, sur un crépi hydraulique (ciment) dès lors que la structure est faible. Sur relief important, la pliolite® n'enrobe pas suffisamment les pointes car elle ne peut être appliquée en épaisseur. Si l'on essaie de " charger " davantage, on obtient des craquelures dans les creux du crépi et des coulures sur les pointes. Dans ce cas, la protection reste relative sur les pointes et les creux s'encrassent plus rapidement. Sur un crépi organique (crépi peinture), il y a un risque de détrempe, c'est-à-dire que les solvants de la pliolite® peuvent dissoudre partiellement voire totalement le crépi et provoquer un phénomène de détrempe (ramollissement) style chewing-gum. Une peinture façade acrylique est mieux adaptée pour les crépis fins ou le R.S.E ( Revêtement Semi Epais ) tel que " spécial façade fissurée " pour les crépis à fort relief.

10) Est-il impératif de mettre une sous-couche à la pliolite® sur un crépi ciment teinté dans la masse, avant d'appliquer une couche de finition ?

Pas nécessairement si le support n'est pas poreux. Rien n'empêche de remplacer la sous-couche par une première couche diluée du produit de finition façade si le support est sain et non pulvérulent. Cependant, si la façade doit être rénovée, c'est qu'il y a une raison. Dans la plupart des cas, le crépi n'est plus hydrofuge et il est encrassé ; il devient alors évident que le support est poreux.

11) Quelle est la meilleure peinture à mettre sur un crépi élastique en bon état ?

Spécial façade fissurée monocouche qui présente la même souplesse que le crépi élastique ; surtout pas de sous-couche pliolite® qui détremperait le crépi élastique. (Pas de produit à base de White Spirit.)

12) Peut-on mettre du crépi sur une ancienne pliolite® ?

Oui s'il s'agit de crépi organique (peinture) et si l'ancienne pliolite® est bien adhérente ; il est cependant préférable d'appliquer une sous couche à la pliolite® avant le crépi, pour plus de sécurité.

13) Peut-on appliquer une peinture façade directement sur des parpaings en extérieur ?

NON. Le parpaing est un matériaux de construction et l'absence d'enduit signifie que le gros œuvre n'est pas terminé. Aucune peinture façade ne peut remplacer les propriétés de l'enduit ciment. De plus, les joints et les parpaings sont des " niches " particulièrement appréciées par les micro organismes qui se développent très facilement provoquant ainsi le décollement des peinture (et crépi) de décoration façade.

14) Pourquoi une peinture de façade se décolle ?

Application sur un fond non préparé, farinant manque une sous couche spécifique façade.
Application sur fond non traité manque traitement antimousse (impératif sur façade de plus d'1 an).
Application sur enduit pulvérulent enduit mort (type salpêtre), maçonnerie à refaire.

15) Les catégories et classement des peintures de façade:

a) Pliolite et acrylique (classement D2) ; le classement D1 étant réservé aux vernis bétons et autres finitions hydrofuges (laissent la façade telle quelle)

La "pliolite": le film mince (D2), est la peinture façade la plus classique (aspect lisse) et permet une décoration simple, blanche ou colorée pour une façade neuve ou en bon état général. Elle est en phase solvant (white spirit) et d'aspect mat. Elle s'applique sur un support lisse ou un crépi préalablement nettoyés à haute pression. La peinture acrylique mate extérieure peut également être utilisée en façade, à condition que le support soit préalablement imprimé (impression glycéro en général) et la qualité de cette acrylique aura une importance capitale pour une bonne tenue.

b) Semi-épais (classement D3)

Les semi-épais de classement D3, sont les revêtements de façade (aspect pommelé) utilisés dans le cas ou le support est légèrement à "réparer" : il y a des micros fissures, du faïençage en présence, il est donc nécessaire de repeindre avec un film suffisamment épais pour masquer les imperfections...le semi épais sera également plus garnissant pour repeindre un ancien crépi par toujours facile à recouvrir...(ne craque pas dans les creux), ou encore pour entretenir un ancien RPE...il existe des semi épais à performance I1 (imperméabilité) et des produits anti-moisissures appelés "siloxanes"...

c) RPE (Revêtements Plastiques Epais)(classement D3)

LES RPE (D3), sont les Revêtements Plastiques Epais qui ont des propriétés réparatrices également (faîençage) mais apporte également une meilleure protection contre la vapeur d'eau et donnent un décor structuré à la façade: le crépi taloché, grésé, roulé...

d) Imperméablité (classements I1, I2, I3)

Les revêtements d'imperméabilité, sont les systèmes d'imperméabilisation de façade qui, grâce à leurs propriétés élastomères, résiste à l'humidité,
aux variations climatiques et à l'encrassement...ils peuvent être lisses ou de type crépis grésés, ribbés ou talochés...mats ou satinés. Le degré d'imperméabilisation, identifié I1, I2, I3 ou I4 est subordonné à l'épaisseur totale déposée et donc au nombre de couches appliquées sur la façade (épaisseur mesurée en microns).

e) Anti mousse , durcisseurs fixateurs

Nous classons ici les solutions anti-mousses à appliquer sur une façade avant mise en peinture et les solutions fixantes pour une façade friable, appelés également fixateurs ou durcisseurs.

16) Enduit monocouche

a) Réalisation - Adaptation aux différentes conditions climatiques

Les enduits sont appliqués tout au long de l'année ; or, les conditions climatiques changent et influent sur le comportement du produit.

Température d'emploi : de +5°C à +35°C et ne pas appliquer sur support gelé, en cours de dégel ou s'il y a rique de gel dans les 24 heures, en plein soleil ou sous la pluie. Eviter d'appliquer les teintes soutenues en dessous de +8°C, pour réduire les risques d'efflorescence

En période chaude :
- le temps de prise du mortier est réduit.
- le monocouche aura tendance à friser et à s'arracher rapidement.

C'est l'été, les difficultés dues à la chaleur et au vent commencent à apparaître, aussi bien en neuf qu'en rénovation :

Sur maçonnerie de parpaings, sur maçonnerie de briques creuses, sur maçonnerie de pierres ou moellons.

L'eau utilisée pour le gâchage de l'enduit est absorbée très rapidement par le support.

Une exposition au soleil ainsi qu'une température élevée provoquent une évaporation importante de l'eau de gâchage.

De même, le vent va provoquer une évaporation importante de l'eau de gâchage.

Solutions:

- arroser à refus le support, la veille de l'application
- appliquer l'enduit le lendemain matin, en prenant soin de démarrer le projection par la façade à l'ombre. Le reste de la projection se fera en tournant avec le soleil , gâcher avec de l'eau courante. Ne pas utiliser de l'eau stockée en fût
- arroser l'enduit avec un jet réglé en brouillard de manière à le réhydrater, le lendemain de l'application. Ne pas effectuer cette opération en plein soleil. L'arrosage avec de l'eau est la meilleure préparation des supports en période chaude

- Pour allonger le délai avant grattage par temps chaud, il existe des produits pour ralentir la prise.

La protection de la façade par une bâche :
appliquer l'enduit à l'abri du vent et du soleil en fixant une bâche sur l'échafaudage. Par temps très chaud et sec, il est préférable d'utiliser une bâche en toile humidifiée

Recommandations

-ne pas appliquer les enduits au-dessus d'une température de + 35°C

-ne pas augmenter le taux de gâchage indiqué sur le sac

-réhumidifier le support juste avant l'application

-les supports en béton doivent être préparés comme indiqué dans la notice produit de l'enduit projeté

En période froide, le temps de prise du mortier est allongé et le monocouche aura tendance à fluer sur le support. Pour réduire le délai avant grattage par temps froid, il existe des produits pour accélérer la prise.

17) Contre les mousses, algues, lichens : nettoyage et protection des façades

Au fil du temps, les façades se couvrent de mousses, algues, lichens
Des dépôts superficiels, plus ou moins importants en fonction de l'exposition, de l'environnement (proximité de forêt), du climat, de la nature et de l'aspect du support, s'effectuent sur les façades recouvertes d'un enduit mineral, recouvertes d'un parement organique (RPE, RSE, peinture) ou sur la pierre de taille. Ce sont des mousses, algues, champignons, moisissures ou lichens. Ces organismes se combinent souvent et vivent l'un au profit de l'autre (symbiose). Les paramètres qui conditionnent la croissance de ces organismes sont la lumière, l'humidité des supports ou des lieux, l'oxygène et le gaz carbonique.

Après élimination des dépôts végétaux importants, il faut détruire les "racines" des micro-organismes avec un produit polyvalent attaquant tous les organismes à la fois, afin d'éviter leur prolifération ultérieure.

SOLUTION :
- traitement de surface préventif et curatif lent pour tous supports minéraux et organiques.
- travaux neufs : traitement préventif de masse à rajouter lors du gâchage des enduits monocouches ibocide
- traitement de surface curatif rapide pour supports minéraux

Comment nettoyer le support ?

Dans tous les cas, régler votre nettoyeur sur une pression de départ basse (par exemple 40 bars).
Si le nettoyage n'est pas suffisant, monter progressivement la pression jusqu'à obtenir une pression optimale sans détèrioration du support.
Pour éliminer les décapants chimiques ou les traces de corps gras, il est toujours nécessaire d'utilser un nettoyeur à eau chaude. Pour obtenir une efficacité optimale, la distance conseillée entre la buse et le mur se situe entre 10 et 30 cm. Plus l'angle de projection est petit, plus la force de nettoyage est forte, mais plus le travail est long.

Dans le cas de nettoyage avec des détergents, s'assurer de leur compatibilité avec le support. Un rinçage abondant et soigneux est indispensable pour éliminer complètement le détergent.

18) Contre les insectes : nettoyage et protection des façades

La prolifération d'insectes sur les façades nuit à l'esthétique et à la propreté générale des constructions.
A l'extérieur, les araignées colonisent les façades et forment des toiles retenant les résidus d'insectes et les poussières, d'où la formation de cercles grisâtres. Après nettoyage de la façade, un traitement spécifique est nécessaire pour détruire les insectes et éviter qu'ils ne reviennent.

Des traitements préventifs ou curatifs existent et peuvent se passer au pistolet basse pression.

19) Contre les graffitis : nettoyage et protection des façades

Une façade récemment réalisée (surface lisse ou rugueuse) est la cible d'inscriptions de toutes sortes : tags, graffiti, à l'encre ou au feutre
Le nettoyage des graffitis sera plus facile sur une surface lisse.
Sur un support rugueux et poreux les encres s'incrustent plus profondément. Le nettoyage dépend principalement de la nature des peintures et des encres utilisées. L'utilisation de nettoyants à base de solvants facilite le nettoyage et permet souvent d'éviter la technique de l'abrasion par micro-sablage qui pourrait altérer le support.
En prévention, la protection des façades par un revêtement spécifique très efficace. Il existe deux types de produits pour supports minéraux :
- les renouvelables, qui sont détruits au moment du nettoyage des graffiti
- les permanents, dont l'effet protecteur demeure après le nettoyage.
Dans tous les cas, ces traitements doivent être compatibles avec les caractéristiques physico-chimiques des supports afin d'éviter de modifier leurs propriétés.

20) Restauration des façades en briques

Au fil du temps, les façades en briques se salissent, se dégradent et les joints de briques se détériorent. Pour retrouver des murs sains et des joints qui durent longtemps, il faut réaliser des traitements particuliers. Différentes salissures peuvent se déposer sur la façade. Pour conserver l'aspect et la couleur de la façade, il convient de la nettoyer avec un produit adapté. Certaines briques sont poreuses par leur nature ou à cause d'agressions extérieures. Une fois absorbée, l'eau favorise le développement des mousses, algues, lichens, champignons ou moisissures, et peut en cas de gel, causer l'éclatement de la brique. L'hydrofugation permet ainsi d'éviter l'altération de la brique. Au cours des années les briques peuvent se casser, être ravinées, voire se déchausser. Il convient de remplacer et de sceller la brique avec un mortier adapté.

Des joints de brique détériorés peuvent entraîner à terme des infiltrations, voire le descellement de la brique. Il convient de refaire les joints de brique avec un mortier freinant la pénétration de l'eau de pluie et décoratif de façon à mettre en valeur les briques.

21) Façades fissurées : glossaire et explications

Microfissurations de retrait (en mailles larges) des enduits ou bétons de facade. Elles sont dues soit à un excès d'eau de gâchage, soit à un mauvais dosage de l'enduit ou à une épaisseur trop importante de celui-ci, ou encore à une mauvaise adhérence.

Fissures (voire lézardes) en escalier dans la maçonnerie. Elles sont dues à une instabilité de terrain ou de l'assise de la construction entraînant des mouvements importants de la structure des murs.

Fissures (voire lézardes) obliques dans les parois de béton. Elles sont dues à une instabilité de terrain ou de l'assise de la construction entraînant des mouvements importants de la structure.

Microfissures ou fissures horizontales ou verticales. Elles sont généralement dues à des maçonneries composées de matériaux divers, ayant chacun un comportement hygrothermique différent.

Fissures horizontales situées soit au droit du plancher, soit au 1er ou au 2e rang d'éléments de maçonnerie en dessous du plancher. Elles sont également dues à une déformation ou à une rotation du plancher sur le chaînage périphérique.

Fissures verticales à la jonction de deux bâtiments contigus et indépendants (agrandissements...). Elles sont dues à l'absence de joint de dilatation.

Fissures en général obliques ou verticales partant des angles des baies (fissures en moustache). Elles sont dues à la dilatation des appuis de baie ou aux résistances plus faibles de la maçonnerie aux angles d'ouverture.

Fissures en hachures obliques situées près d'un plancher ou d'une poutre en béton armé. Elles sont dues à la dilatation thermique du béton armé.

Fissures verticales situées aux angles de la construction. Elles sont dues au défaut de chaînage vertical.

Microfissures des joints de maçonnerie. Elles sont dues soit à l'utilisation de blocs non stabilisés, soit au montage défectueux de la maçonnerie (joints trop larges ou mal dosés, ou délais trop courts entre le montage et l'enduction).

Faïençage superficiel (en petites mailles) de la couche superficielle de l'enduit. Il est dû à un excès de talochage ou à un séchage superficiel trop rapide.

FAIENCAGE :
Réseau en mailles d'ouvertures superficielles de très faible largeur, inférieures à 0,2 mm. Il ne concerne que la couche superficielle de l'enduit.

MICROFISSURE :
Ouverture linéaire ou en mailles dont la largeur, par convention, est inférieure à 0,2 mm. Elle concerne généralement toute l'épaisseur de l'enduit.

FISSURE :
Ouverture linéaire, au tracé plus ou moins régulier, dont la largeur est comprise entre 0,2 et 2 mm. Les fissures intéressent toute l'épaisseur des enduits à base de liants hydrauliques et, parfois, tout ou partie de l'épaisseur des éléments de béton ou des maçonneries sur lesquels ces enduits sont appliqués. On distingue deux types de fissures en fonction de leur emplacement : les fissures localisées aux points singuliers de la paroi (acrotères, chaînage, jonctions avec les dalles, etc.) et les fissures réparties dans la façade.

LEZARDE OU CREVASSE :
Fissure concernant toute l'épaisseur de la maçonnerie et dont l'ouverture dépasse 2 mm.

22) Diagnostic : nature, tenue, porosité du revêtement

L'adhérence d'un mortier dépend en grande partie de la qualité de la préparation du support, et donc du diagnostic préalable. Voici les différents moyens de l'effectuer.
Un bon support doit être dur, stable, adhérent, propre, normalement absorbant.

Comment connaître la nature du revêtement de finition ?

Les peintures organiques se ramollissent généralement sous l'action d'une flamme.

Plus épais (1 à 3 mm), les revêtements organiques épais se ramollissent aussi, mais moins rapidement

En revanche, les enduits à base de chaux-ciment et les peintures restent insensibles à la flamme.

Comment vérifier la bonne tenue du revêtement existant ?

Pour les peintures sur supports lisses, effectuer le test du quadrillage : couper la peinture en petits carrés de 2 x 2 mm sur une surface de 10 x 10 cm. La peinture est considérée comme adhérente si 80% des petits carrés restent adhérents.

Pour les peintures sur supports rugueux ou pour les revêtements organiques épais (RPE), vérifier leur adhérence à l'aide d'un couteau de peintre ou d'un riflard.

Comment vérifier la bonne tenue d'un enduit ?

Commencer par sonder avec un marteau toutes les parties accessibles. En particulier de part et d'autre des fissures, afin d'évaluer si l'enduit sonne creux.

Lors de la mise en place de l'échaffaudage, sonder la totalité des façades. En cas de doute sur l'adhérence, éliminer l'enduit en totalité.

Comment évaluer la porosité ?

Projeter de l'eau sur le mur pour mouiller le support. Si l'eau ruisselle, le support n'est pas poreux.

Si l'eau est absorbée rapidement, le support est considéré comme poreux

23) Peut-on peindre la façade de sa maison de la couleur que l'on souhaite ?

Avant de peindre la façade de son habitation, il faut penser à vérifier s'il n'existe pas de contraintes liées à l'endroit. Avant de débuter les travaux, il ne faut pas hésiter à aller à la mairie pour se renseigner sur différents éléments :
- la maison est-elle située dans le périmètre d'un monument historique.
- la couleur est-elle autorisée.
- des subventions peuvent être accordées par le maire
Il faut donc penser à aller au service urbanisme (DDE) pour se renseigner ou avoir un cahier des charges pour débuter les travaux.